Développer puissance et joie

Christelle

thérapeuthe holistique certifié

Coaching et transformation personnelle avec processus, outils et déblayages

Accueil » actu et news » Discrimination sociale : stéréotypes et préjugés en société
La discrimination sociale est un élément structurel mental dans cette réalité.

Discrimination sociale : stéréotypes et préjugés en société

La discrimination sociale est un élément structurel mental dans cette réalité. Une programmation qui génère la séparation entre les êtres en fonction de leur travail, de leur apparence ou du groupe social où ils appartiennent. Les stéréotypes et préjugés de la discrimination sociale sont tellement courant que nous vivons en permanence dans cet océan d’énergie sans nous rendre vraiment compte de l’impact que cela génère dans cette réalité. Dans cet article, nous allons aborder la façon dont les préjugés et les stéréotypes sociaux peuvent influencer les relations entre classes et groupes sociaux, en conditionnant notre existence sur le plan terrestre.

Qu’est que les stéréotypes et préjugés de la discrimination sociale ?

Le préjugé est un acte moral par lequel on valorise positivement ou négativement une réalité sans en avoir une connaissance suffisante. C’est juger sans avoir la totalité des informations. En raison de l’objet que nous valorisons, on peut avoir des préjugés sur des situations, des événements, des choses, des individus et des classes ou des groupes sociaux.

Dans cet article, nous nous référons plus directement aux préjugés sur la question sociale. Dans ce cas nous le définirions comme l’acte moral par lequel nous valorisons des événements, des personnes ou des groupes, par le fait d’appartenir à un tel groupe ou classe sociale.

Cet acte mental peut devenir une habitude ou une attitude, si elle se répète fréquemment dans votre quotidien. Sachez toutefois que lorsque vous vous placez dans le jugement, les préjugés ou la discrimination, vous êtes pleinement acteur des plus grandes problématiques de cette réalité.

Qu'est que les stéréotypes et préjugés de la discrimination sociale ?

Comment définir les stéréotypes et préjugés dans la discrimination sociale ?

Le préjugé conduit toujours à une évaluation positive ou négative. Le jugement contenu dans les préjugés est la base de toutes forme de séparation. Selon la qualité de l’évaluation, il est évident qu’une personne ou un événement peut être valorisé simplement en raison de son appartenance à un groupe et au contraire l’évaluation peut être piteuse.

Les attitudes à l’égard d’un groupe impliquent également des sentiments ou des croyances. Pas seulement des jugements de nature purement cognitive. Par conséquent, les éléments affectifs finissent par être déterminants quant à la qualité des préjugés.

Mais il faut ajouter qu’en termes de structure, le préjugé a toujours une connotation négative puisque, en eux-mêmes, tous les préjugés proviennent d’une connaissance insuffisante pour faire une appréciation correcte et juste. Ils sont basés sur le jugement, l'ego et la dualité.

LIRE AUSSI  Mais pourquoi le monde est-il si méchant?

Les préjugés sont des jugements un point c'est tout !

Les préjugés sont la résultante du jugement que nous portons aux choses. Ils ne sont pas innés mais acquis soit depuis l’enfance, dans la famille elle-même ou encore dans l’environnement social. Parfois, les préjugés trouvent leur origine dans des généralisations nées d’expériences personnelles avec des personnes d’un certain groupe, qui finissent par faire une déduction qui va du cas particulier au cas général.

Les préjugés englobent la conviction aux croyances adoptées mais aussi la résistance au changement. L’une des caractéristiques les plus intéressantes du préjugé est sa difficulté à être éliminé, tant que la personne croit en sa véracité. Une croyance erronée est considérée comme un préjugé lorsqu’il y a résistance au changement. Généralement, les préjugés s’enracinent dans la pensée des gens, confirmés en permanence par de nouvelles expériences. La conviction empêche d’accepter d'autres visions.

Jugements, préjugés et discrimination sociale

Les préjugés en tant que prédisposition personnelle se traduisent par des comportements à contenu négatif envers une personne ou un groupe de personnes. Ces comportements réels et observables sont appelés discrimination. La discrimination sociale implique de maltraiter ou de limiter les possibilités des personnes. Elles ont des caractéristiques particulières qui définissent leur appartenance à un groupe. La discrimination renforce les préjugés autant que les préjugés renforce la discrimination.

Les attitudes négatives à l’égard d’autres groupes sociaux ont de multiples conséquences dans la vie des personnes, à la fois des victimes et des auteurs.  Pour les personnes discriminées, les attitudes de ce type génèrent l’exclusion et creusent les écarts sociaux des groupes humains. Par exemple, les personnes discriminées ont généralement moins accès aux services sociaux et éducatifs. Telle a été la situation pour de nombreuses femmes, et cela continue d’être un problème dans les cultures traditionnelles. D’un point de vue moral, ils sont une injustice envers les personnes et les groupes victimes de préjugés. Parce qu’ils reposent sur des connaissances insuffisantes de ce que nous sommes mais aussi de notre véritable nature.

Stéréotypes > Préjugés > Discrimination

Comment définir les stéréotypes et préjugés dans la discrimination sociale ?

Les préjugés influencent la manière de percevoir la réalité, la manière d’apprendre ainsi que le type d’informations qui sont retenues. Tout cela a pour conséquence une limitation des relations sociales. Ils créent une fermeture vers certaines connaissances. De ce fait, ils génèrent des attitudes de rejet envers d'autres êtres. Les préjugés peuvent même conduire à la violence contre les personnes appartenant à un groupe social particulier.

LIRE AUSSI  5 étapes pour changer la croyance limitante

Les personnes ayant moins de préjugés ont plus de facilité à établir des relations avec des personnes différentes. Ces êtres sont plus apte à avoir des liens «plus sains» avec les autres, car cela permet de bonnes relations quelles que soient les caractéristiques et la différence des autres.

Éradication des préjugés et de la discrimination sociale

Les préjugés sont résistants et peuvent subsister même en mettant des moyens pour les éliminer. Des études montrent que les préjugés peuvent être réduits avec succès. La perception de la réalité peut devenir plus précise lorsque les gens connaissent ses avantages et sont motivés à changer. Ils existe de nombreux outils dans ce programme en ligne afin de permettre d'arriver à libérer ce schéma comportemental.

L’un des moyens les plus efficaces de changer d’attitude est de développer la capacité de se mettre à la place de quelqu’un d’autre. De même, imaginer une victime de discrimination dans un rôle autre que celui qui a des préjugés peut énormément y contribuer. Il est également possible de réduire les préjugés en augmentant et en améliorant les contacts avec d’autres groupes.

Parlons maintenant des stéréotypes de la discrimination sociale

Les stéréotypes sont des idées très proches des préjugés. Le stéréotype consiste à simplifier, à associer un simple ensemble d’idées simples, généralement acquises de quelqu'un d'autre. Et lorsque c’est le cas, on parle de préjugés. Les stéréotypes diffèrent des préjugés à ces deux égards: ils sont un ensemble d’idées et sont généralement attribués à des groupes de personnes.

Tout comme les préjugés, les stéréotypes ne doivent pas toujours être négatifs. Ils peuvent être des idées neutres ou des évaluations positives. Cependant, les stéréotypes sont plus complexes que les préjugés. Tout d’abord, parce que c’est un ensemble d’idées qui nous fournissent une image qui vise à caractériser le comportement des personnes qui composent une certaine catégorie.

Deuxièmement, parce qu’ils sont souvent utilisés pour se faire une idée du comportement des autres. Ils ont beaucoup à voir avec le comportement que l’on attribue au groupe auquel on appartient. Et donc, plus que de décrire les d’autres, ce qu’ils font, c’est décrire notre relation avec eux en soulignant les aspects qui nous distinguent le plus les uns des autres.

LIRE AUSSI  Comprendre les contrats d'âme : les accords que nous avons conclus avant de venir sur Terre

Exemples de stéréotypes

  • Femmes: Femme au foyer, mère, toujours belle, patiente, délicate, dépendante, sensible, objet sexuel, frivole, tendre, soumise.
  • Homme: Travailleur, intelligent, fort, ne pleure pas, courageux, chef de famille, fournisseur, aime les risques, agressif.
  • Enfants garçon: Vilains, les garçons portent du bleu, ils jouent avec des balles et des voitures. Ils ont beaucoup d’énergie. Ils sont rebelles et irresponsables.
  • Enfants filles: soignées, tendres, elles portent du rose, elles jouent avec des poupées. Elles sont obéissantes. Elles aident aux travaux ménagers.
  • Racial: Ils sont basés sur des différences ethniques et culturelles considérant des personnes inférieures de couleur, de lieu d'origine ou de culture différents. En les classant par exemple comme terroristes, criminels ou imbéciles. Et plus récemment comme des immigrés et des migrants.
  • Classes sociales: Elles généralisent les pauvres avec l'ignorance et la délinquance. Les riches avec fierté et arrogance. Les mères célibataires au comportement léger. Les politiques supérieurs aux citoyens...
  • Physique: L'aspect physique et matériel est un critère très important chez la plupart des gens. Il existe une très grande discrimination sur l'aspect physique de l'autre en général. Beaucoup pensent que les gens en surpoids mangent trop, en vérité c'est rarement le cas. J'ai vu des minces manger trois fois plus que des gens en surpoids. La plupart des gens pensent que le surpoids est lié à l'alimentation, ce n'est pas toujours le cas. C'est à mes yeux plus une question de métabolisme et de gestion interne de que qui est ingéré par le corps. Les personnes potelées sont stéréotypées comme gentilles, avides ou insouciantes de leur personne aux yeux de la plupart des gens.

Le changement commence par nous !

La discrimination sociale, telle qu'elle soit est nocive pour la structure même et le fondement de cette société. Elle est l'objet de manipulations sociétales établies par une poignée de gens à travers l'environnement direct et l'information transmise de façon télévisuelle ou médiatique.

Il est important avant toutes chose de considérer la provenance de ces informations et de comprendre que ce n'est jamais à nous. Ce sont des énergies que nous choisissons d'utiliser pour construire notre réalité. Tout est toujours basé sur le choix que nous appliquons à notre réalité. Ils ne tient qu'à nous de choisir autre chose afin de changer le fondement de cette réalité et cela est entre nos mains.

1 Laissez votre commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
cop

J’en parlais juste à mon ami.