Les 4 principales règles pour sortir de situations abusives

Les 4 principales règles pour sortir de situations abusives

Nous nous retrouvons maintes fois lors d’une vie dans des situations abusives ou des contextes d’abus. L’abus est une forme de violence qui peut être parfois très silencieuse. Dans les différents types d’abus, nous pouvons donc retrouver des abus qu’ils soient physiques, sexuels, spirituels, émotionnels ou encore financiers.

La cage des abus permet les situations abusives

Bien que ce soit souvent totalement inconscient, les personnes ayant subi ou subissant des abus ou des situations abusives sont coincées dans un endroit qu’il leur est difficile de quitterCes individus génèrent leur vie à partir de la perpétration pour s’emprisonner dans une cage invisible. Alors la cage devient comme un fantôme qui murmure continuellement dans l’esprit.


Ces personnes qui vivent dans les limites de leur cage sont maintenues dans un  endroit qui leur est familier. Il y a alors un étrange confort dans les limites de la cage, quel que soit le désir de vivre au-delà. La cage est basée sur le manque, la limitation et le mensonge. La cage vous garde hors de la liberté, du plaisir mais aussi des possibilités. Vivre à l’intérieur de la cage, c’est vivre sans voix mais aussi sans choix.

 

Nous pourrions la nommer ainsi: “La cage des abus”.

 

Et dans cette cage invisible se trouvent tous les endroits où :

Situations abusives et créativité

La maltraitance ou encore la violence sont de la destruction et clairement des obstacles à la créativité. La cage des abus perpétue la destruction, le retrait, la séparation et l’isolement. Lorsqu’un individu est enfermé, il est constamment dans un état de dégradation et de déresponsabilisation. Lorsque nous sommes victimes de maltraitance, il est facile de rester coincé dans des schémas répétés de ces abus passés qui se manifestent comme une limitation sur notre santé, sur nos relations ou encore sur nos flux d’argent.

Au lieu de créer notre vie, nous choisissons en fait inconsciemment l’énergie de destruction. De manière subtile mais omniprésente, nous détruisons tout ce que nous désirons créer. Cela peut ressembler à la destruction ou à la fin des relations, à la faillite ou à l’endettement financier, et / ou à la destruction de notre corps et surtout à ne jamais réaliser qu’il y a autre chose de possible. Il semble que nous pagayons, toujours confronté à une lutte, un obstacle ou une catastrophe. Pourquoi ? Parce que la discorde et le conflit sont si familiers. Et ici bas sur Terre l’harmonie et la paix sont étrangères.

La cage invisible est enracinée dans le mensonge que quelque chose ne va pas chez nous. C’est basé sur l’idée que nous sommes limités et qu’il nous manque quelque chose. Ces jugements que nous portons sur nous-même
(et potentiellement sur les autres) visent à nous détruire et à nous dévaloriser en permanence
.

Dans ce contexte, nos capacités créatives à faire ce que nous aimons dans le monde sont bloquées. C’est comme si nous restions coincés dans le mode «Je ne peux pas», «Je ne sais pas quoi faire» ou «Quelque chose ne va pas chez moi». Comment le feu de la créativité peut-il brûler alors qu’il n’y a qu’une oppression étouffante? Et comment est-il possible de puiser l’énergie de la créativité lorsque nous sommes enfermés dans une cage invisible?

Pourquoi Acceptons-nous les situations abusives ?

La cage invisible des abus ou des situations abusives garde prisonnier dans des croyances où ces personnes ont tort ou encore qu’elles sont mauvaises pour tout un tas de raisons.  Ces individus ne méritent donc pas de vivre pour eux-mêmes, mais plutôt de faire ce que les autres pensent qu’ils doivent faire ou ce qu’ils sont censés faire.

Ces personnes font ce qu’on leur dit en oubliant donc leurs propres besoins. Pourquoi quelqu’un choisi de détruire sa vie plutôt que de créer sa vie? Tout ce qu’ils ont à faire, cependant, est de regarder attentivement où ils en sont et d’être tout à fait honnête envers eux-même.

Le triangle de Karpman : le triangle dramatique

La victime, le persécuteur ou le sauveteur

Le triangle dramatique de Karpman est une façon de représenter les différentes relations comportementales entre des individus. Chacun de ces comportements joue un rôle bien précis dans un grande scène de théâtre : le rôle de victime, le rôle de sauveur, ou le rôle de persécuteur.

Il est appelé le triangle dramatique car il a été décrit par le psychologue américain Stephen Karpman, dans cet article de 1968 : “Analyse des contes de fées et du scénario dramatique“. Si on parle de “rôles ” ou encore d’ “acteurs” pour décrire ce triangle de Karpman, ce n’est pas par hasard : Les protagonistes trouvent des intérêts inavoués dans ce jeu psychologique…

➡️ La suite de cet article est réservé aux membres accompagnés du site web Développer puissance et joie. Développer puissance et joie propose de nombreux outils de nettoyage pour retrouver une pensée en équilibre et retirer tout parasite. Pour te connecter à ton espace membre clique ici. Si tu souhaites t’inscrire et nous rejoindre clique ici.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Christelle Firework

Christelle Firework

À propos de l'auteur

Praticienne en thérapies quantiques et énergétiques, je fais le choix d’aller au-delà des conditionnements de ce monde afin de vous proposer quelque chose de différent, quelque chose qui correspond à qui je suis profondément afin de vous transmettre par des mots, des images et des vibrations ce savoir que vous possédez tous et qui demande à jaillir de nouveau à cette période si particulière. En espérant que tout ceci résonnera en vous, je vous souhaite une excellente lecture !

Note: pour toutes vos questions, merci de laisser un commentaire ci-dessous. Je ne répondrais pas aux messages courriels (mails). Si vous souhaitez simplement mettre un commentaire écoutez votre coeur, je serais ravie de vous lire.

Laisser un commentaire